JEANNE POMERLEAU

Jeanne Pomerleau est d'origine beauceronne. Elle a consacré la plus grande partie de ses études universitaires à la littérature, l’histoire, la sociologie et la création littéraire. En outre, depuis plusieurs années déjà elle s’intéresse aux arts et métiers d’autrefois.

 

À l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick, Jeanne Pomerleau entreprend des études de baccalauréat en français et en histoire qu’elle complétera à l’Université Laval (1966-1971). C’est également à l’Université Laval que Jeanne Pomerleau réalise des études en création littéraire au milieu des années 1980 (1984-1986). Ce dernier passage est à l’origine de l’écriture d’un récit romanesque relatant le genre de vie dans un village beauceron, Les Grandes Corvées beauceronnes, et d’un conte pour enfants, Le Montreur d’ours.

 

Ses études dans les milieux francophones d’Amérique lui permettent de satisfaire ce qu’elle aime le plus: faire des recherches dans des archives, compléter des relevés ethnographiques auprès d’informateurs.

Les ouvrages de Jeanne Pomerleau ne contiennent pas seulement une foule de renseignements ; ils ne sont pas seulement les gardiens d’un passé ; ils révèlent le côté humain de nos ancêtres dans leur vie quotidienne. Ils ont la grande qualité d’être accessibles – peut-être parce que c’est le point de vue et l’écriture d’une femme passionnée – et de contribuer à garder en mémoire des gestes, des savoirs et des savoir-faire qu’il importe de ne pas oublier.

 

En octobre 2003,  la Société des écrivains canadiens (section de Montréal) a décerné une mention d’excellence à Jeanne Pomerleau pour son essai intitulé Corvées et quêtes: Un parcours au Canada français, publié chez HMH. Dans ce livre, Jeanne Pomerleau « livre les résultats d’une entreprise de longue haleine, écrit Andrée Fortin. Elle a colligé un nombre impressionnant, sinon exhaustif, de mentions de corvées et de quêtes, ainsi qu’un grand nombre d’illustrations à leur propos, dans divers fonds d’archives écrites et sonores et dans le corpus littéraire et historique québécois. Elle a également mené des enquêtes ethnographiques auprès de nombreux informateurs. Les paroles de quelques chansons viennent compléter l’inventaire. » 

 

En 1998, la ville de Saint-Georges de Beauce rend hommage à la production écrite de Jeanne Pomerleau, à l’occasion de son 50 ans de vie urbaine.

 

Bref, on peut dire de Jeanne Pomerleau qu’elle a inventé une profession : celle de nous faire connaître les métiers d’autrefois et de nous présenter la vie quotidienne de ces gens au cours de différentes époques. Elle compte plusieurs publications à son actif: 

Livres

Les Grandes Corvées beauceronnes, Montréal, Guérin Littérature, 1987, 312 p. (roman-chronique).

Le Montreur d’ours, Montréal, Éditions du Méridien, 1988, 103 p. (littérature de jeunesse ; nouvelle).

Métiers ambulants d’autrefois (essai), Montréal, Guérin Littérature, 1990, 467 p.

Arts et métiers de nos ancêtres, 1650-1950, Montréal, Guérin Littérature, 1994, 507 p.

Les Coureurs de bois. La traite des fourrures avec les Amérindiens, Sainte-Foy, Éditions J.-C. Dupont, 1994, 144 p.

Les Chercheurs d’or. Des Canadiens français épris de richesse et d’aventure, Sainte-Foy, Éditions J.-C. Dupont, 1996, 279 p.

Bûcherons, raftmen et draveurs, Sainte-Foy, Éditions J.-C. Dupont, 1997, 144 p.

Gens de métiers et d’aventures, Sainte-Foy, les Éditions Gid, 2001, 524 p.

Corvées et quêtes, Un parcours au Canada français, Montréal, Les Éditions Hurtubise HMH, 2002, 430 p.

Métiers des campagnes 1. Des métiers pour l’âme, Sainte-Foy, les Éditions Gid, 2003, 180 p.

Métiers des campagnes 2. Des métiers pour le corps, Sainte-Foy, les Éditions Gid, 2003, 263 p.

Métiers des campagnes 3. Des métiers pour le voisinage, Sainte-Foy, les Éditions Gid, 2003, 183 p.

Saints et fêtes du jour au Canada français, Québec, les Éditions Gid, 2014, 1011 p.

 

Articles

« L’Horloge de grand-mère », Le Musée amusant, vol. 2, no 4, Québec, Musée de la civilisation, septembre 1989, p. 12-13.

« Au temps des colporteurs », Cap-aux-Diamants, no 36, hiver 1994, p. 27-30.

« Sur la trace des cheminots », Cap-aux-Diamants, no 54, été 1998, p. 24-26.

« Les Passeurs de pain », Cap-aux-Diamants, no 78, été 2004, p. 15-19.

« La Guignolée », Cap-aux-Diamants, no 80, hiver 2005, p. 10-12.

PDF Livre Saint
PDF Livre Saint
press to zoom
Gens_de_métiers_et_d'aventures
Gens_de_métiers_et_d'aventures
press to zoom
Des_métiers_pour_le_voisinage
Des_métiers_pour_le_voisinage
press to zoom